Les étudiants

M1-M2 2018 - 2020

Aslani Rodanthi
Aslani Rodanthi

Née dans une famille artistique à Kavala, Grèce -le pays de Zeus et de la Feta-, je pars en 2008 pour poursuivre mes études en Langue & Littérature Françaises à l’Aristote Université de Thessalonique et puis Lyon II en 2012 dans le cadre du programme d’échange Erasmus.  Ma ville d’origine m’attend et en 2013 je reviens ; je commence à travailler dans un bureau comptable pour cinq ans où je collabore avec un bar à vin qui organise de concerts. À côté, je travaille avec des groupes musicaux locaux (promotion, enregistrement et traduction de documents). Passionnée par les arts, la musique & l'industrie des concerts pour être bien précise et vu que je n’ai pas la formation appropriée sur le domaine où je voudrais travailler, je décide d’envoyer une seule candidature (je ne suis pas arrogante, mais quelques fois je sais ce que je veux; accent sur quelques) pour le Master DPACI puisque le cursus offre à sa totalité tout ce que je cherche. Mon but en ce qui concerne ma vie professionnelle est de contribuer au développement de l’industrie musicale.

"Tout ceux qui errent ne sont pas perdus." ( J.R.R. Tolkien)

Casacoli Lucie
Casacoli Lucie

Après deux ans de prépa-littéraire (Hypokhâgne et Khâgne) à Montpellier, j’ai passé une année entière à Londres en Erasmus, pour y terminer ma licence en Langues, Littératures et Civilisations Étrangères. J’ai ensuite été en Bretagne pour un Service Civique au Quatro : un pôle culturel abritant un musée, une médiathèque de type 3ème lieu, et une salle de spectacles. J’ai eu l’opportunité de changer de casquette à plusieurs reprises et découvrir de nombreux aspects du monde professionnel de la culture (programmation, communication, régie, animation, médiation, organisation…). C’est cette expérience qui m’a confortée dans mes choix et m’a poussée à intégrer le master DPACI. Adepte des festivals depuis toujours, j’ai pu m’aventurer en France et à l’international pour en découvrir des tas. Certains m’ont plus marquée que d’autres : le ‘Boulegan A L’Ostal’ dans les Cévennes, festival de musique traditionnelle et danse folk pour lequel j’ai été bénévole pendant 5 ans. Le ‘Burning Man’ dans le désert du Nevada, rencontre artistique éphémère hors normes avec performances et installations extraordinaires. Le festival itinérant du théâtre d’ombres de Champassak au Laos, mêlant artisanat et poésie. Ou encore le ‘Festival International du Cinéma’ dans le village de Gibara à Cuba, où la culture afro-caribéenne locale et le reste du monde s’unissent pour célébrer la création artistique… Les festivals m’intriguent, m’attirent, m’animent, et me donnent matière à réflexion sur les nouvelles formes d’organisations artistiques et culturelles alliant pluridisciplinarité, participation, interaction, multiculturalité, sujet de société, rencontre entre publics, artistes et oeuvres, ou innovation dans la conception même d’un événement.

 

Garbage Coline
Garbage Coline

Bonjour Bonjour ! C’est après avoir obtenu une licence de droit (mention Droit de l’art et du patrimoine) et une licence d’histoire de l’art que j’ai intégré le master DPACI. C’est ma dernière année d’histoire de l’art passée au Mexique qui m’a donné envie d’approfondir mes connaissances du secteur culturel et m’a vraiment donné envie de me spécialiser là-dedans. Sur place, hormis la découverte du patrimoine local, j’ai notamment participé grâce à l’un de mes professeurs à la traduction de la conférence de Monsieur Grégory Jarry, éditeur français, me permettant de mesurer l’importance de la langue et culture française. Cette expérience m’a en outre permis de m’adapter à différentes approches de travail et d’environnements tout en étant capable d’interagir dans un milieu multiculturel. A mon retour, cet attrait pour la culture s’est renforcé et m’a amené à participer en tant que bénévole au Festival Musicalarue, puis à réaliser un stage au Pôle culturel du Marsan, et ainsi de suite… Ce master me permettra d’acquérir des connaissances plus solides sur les rouages du secteur culturel, notamment sur des aspects techniques que je n’ai pas pu appréhender jusqu’à présent dans mon parcours.

 

Le Naour Virginie
Le Naour Virginie

Je suis tombée dedans quand j'étais petite... d'abord la danse, puis la musique et enfin le théâtre. Au lycée, j'ai eu la chance d'encadrer un groupe de théâtre pendant ma terminale. Ma mission, en binôme avec un professeur de français, était de sélectionner une pièce, planifier les répétitions, penser la mise en scène, les décors et costumes, être en lien permanent avec les équipes en charge des décors et de la régie sons et lumières. Par cette expérience, j’ai compris que je souhaitais participer à la coordination de projets artistiques. D’abord intéressée par le côté événementiel et la communication culturelle, j’ai fait un BTS Communication à l’Ecole SUP DE COM Nantes. Puis, j’ai été formée à la conception et mise en œuvre de projets culturels (spécialité théâtre et arts de la scène) au sein de la licence de Médiation culturelle à la Sorbonne Nouvelle – Paris 3, au cours de laquelle j’ai effectué un semestre de mobilité internationale à l’UQAM à Montréal. Cet échange universitaire m'as beaucoup marqué et signe mes premiers engagements comme bénévole au festival Mural (street art) ou FIFA (films sur l'art). Pendant mon année de césure, j'ai pu mettre en pratique mes formations, en occupant le poste d'assistante des relations avec les publics au sein du festival franco-allemand des arts de la scène PERSPECTIVES à Sarrebruck, en Allemagne. Intégrer le Master DPACI, me permets d'approfondir mes connaissances et d'en développer de nouvelles nécessaires à mon projet professionnel, auprès de différents acteurs culturels, d'ouvrir le champs des possibles. J'aimerais in fine fonder un café culturel avec une programmation d’artistes émergents, reconnus et amateurs, des ateliers, des expositions, des concerts, des spectacles, des cycles de conférence, des projections filmiques, un mur d'expression libre etc. Qu'il y soit également possible d'organiser des activités régulières pour des pratiques amateures (cours de théâtre, musique, danse etc). Ce serait le moyen de rassembler tout ce qui m’intéresse et me passionne, et d’offrir une plateforme qui puisse renforcer le lien entre artistes et publics. Je m'intéresse aujourd'hui aux questions entre l'économie sociale et solidaire et art, aux projets éphémères, aux projets pluridisciplinaires et multiculturels, tant à l'échelle française qu'européenne ou internationale.

 

Millet-Ursin Théo
Millet-Ursin Théo

Bonjour, je m'appelle Théo. Je suis né à Annecy, au bord de l'eau. J'ai fait une licence en arts plastiques et en infocom avant de partir un an en service volontaire européen en Croatie dans la petite et merveilleuse ville de Karlovac. En rentrant, je me suis engagé dans un service civique au centre culturel cinématographique les 3 C à Saint-Étienne, sublime ville non loin de Lyon. Je me retrouve cette année dans ce master dans l'optique d'ouvrir un jour, peut-être, par un merveilleux miracle, mon café associatif où auront lieux différents événements, de l'exposition de photos, à la performance théâtrale, en passant par le petit concert du groupe du coin. Curieux et très créatif je suis intéressé par tout ce qui touche au domaine de l'art en particulier la photo(numérique mais aussi argentique ça a plus de charme), le cinéma (à mort, mais surtout aller voir des films dans les salles obscures), et les arts plastiques (découper et coller des papiers y ajouter un peu d'aquarelle voire de la craie pastel pour le volume). Au travers de mes expériences j'ai eu la chance de pouvoir créer mon propre magazine a partir de dessin des jeunes croates, projetés des films aux enfants des écoles des environs stéphanois et a la maison d'arrêt de la Talaudière, de participer au meilleur (en toute modestie) festival de cinéma jeune public Tête de Mule, et de voyager dans une multitude de pays d'Europe (au moins 5).

 

Wu Ludan
Wu Ludan

 J'ADORE LA FRANCE ! Une grande diversité culturelle française me passionne ! j'ai diplômé en LEA à l'Université Paris Sorbonne puis j'ai décidé me diriger vers la direction de culture... En 2015 j'ai fait mon premier stage en France à la fin de licence, c'était à Lyon, pour la collaboration sino français dans le cadre de La Fête des Lumières, puis je me suis aperçue que les échanges culturelles artistiques sino français/ la diplomatie culturelle sont exactement ce que je voulais me consacrer dans la future. Puis en 2017-2018, j'ai travaillé à l'Institut Français de Chine au Consulat général de France à Canton, j'ai vécu les très beaux moments pendant les événements comme le Prix Fulei, Festival Croisement et Mois de la Francophonie... Et voilà je suis là en Master DPACI pour concrétiser mon rêve de faire un pont culturel entre le France et la Chine !

 

Belet Violette
Belet Violette

Passionnée d’images depuis toujours, j’ai d’abord orienté mes études vers le cinéma et l’audiovisuel. C’est lors ma cette troisième année de licence que j’ai découvert un goût prononcé pour l’organisation grâce à des expériences en régie générale pour des tournages mais aussi pendant le festival de cinéma « Les Nuits Meds ». Mon diplôme en poche, je suis partie 6 mois en Amérique du sud. De rencontres en rencontres, j’ai participé à l’organisation de la Jungle Party Project, un festival pluridisciplinaire de 3 jours en pleine jungle amazonienne. C’est plus particulièrement cette expérience qui m’a donnée envie de poursuivre mes études en Master DPACI. Je m’intéresse aujourd’hui aux structures culturelles en milieu rural, aux projets éphémères ou itinérants et réfléchis plus particulièrement aux questions des modes de gouvernances et d’économies dits alternatifs.

Casanova Anaëlle
Casanova Anaëlle

Après une licence Information et Communication à Rennes, je suis partie 8 mois en voyage en stop autour de l’Europe. Ma passion pour les sciences sociales et les cultures diverses m’ont amenée à m’engager dans ce master DPACI. Engagée dans plusieurs associations : The Serious Road Trip à Nantes, association de cirque humanitaire et Keep Smiling, association de réduction des risques en milieu festif, j’aime allier culture et sujet de société.

 

Giovannelli Thalia
Giovannelli Thalia

Franco-Italienne, je suis née et j’ai habité à Florence en Italie jusqu’à mon Baccalauréat, avant de poursuivre mes études supérieures en France. Grâce au DUT GACO Arts (gestion administrative et commerciale des organisations) à Lyon d’abord, puis à la Licence professionnelle GEPSAC (gestion culturelle) en alternance à Chambéry, j’ai eu de nombreuses opportunités d’expériences professionnelles qui m’ont mené jusqu’à mon année d’apprentissage à l’Espace Malraux, scène nationale de Chambéry et de Savoie, où j’ai pu évoluer et coordonner leur projet européen Corpo Links Cluster pendant 1 an. Ce poste m’a permis de me confronter à la réalité des projets européens dans lesquels j’aimerais pouvoir continuer à évoluer. C’est par rapport à cet objectif que j’ai souhaité intégrer le Master DPACI, qui me permet d’approfondir mes réflexions, développer mon esprit critique et avoir des opportunités d’évolution à l’étranger tout en restant dans mon domaine de prédilection : l’art et la culture.

 

Maldonado Laura
Maldonado Laura

J’ai grandi dans une petite ville du caraïbe colombien. Un paysage chaotique, bruyant et plein de toute sorte d’histoires: fantastiques, fausses, honnêtes et parfois dures. Cela a généré en moi depuis très jeune un intérêt pour les gens et leurs histoires, donc j’ai fait des études en Communication Sociale et Journalisme dans le but de rejoindre des projets de communication pour le changement sociale. J'ai eu l'opportunité de travailler dans ce domaine pendant mes années d'études, notamment dans le cadre d'un stage et dans l'accompagnement de divers projets universitaires. Néanmoins, après mes études, mon parcours professionnel s’est dirigé vers la scène culturelle. J’ai fait partie en tant que productrice et communicatrice de différentes structures, entre autres le Festival International de Cinéma de Barranquilla, le Festival International de Films pour le Droits de l’Homme de Bogota et l’Alliance Française de Barranquilla. Ces expériences m’ont permis de connaître les enjeux de la scène culturelle dans les villes petites et moyennes de mon pays et ont été aussi ma motivation pour poursuivre mes études de Gestion Culturelle en France et postuler au Master DPACI. C’est un processus qui vient de démarrer mais qui sera fondamental pour mes projets à venir.

 

Ravon Violette
Ravon Violette

Ma double licence d’histoire et de science politique à Lyon 2 validée en quatre ans m’a permis de m’investir dans des activités bénévoles dans le secteur culturel, et de partir un an en Erasmus à Varsovie (Pologne). J’ai d’abord écrit des articles dans les rubriques Expo et Musique pour le webzine culturel ArlyoMag, puis je me suis engagée comme bénévole à la Taverne Gutenberg, lieu culturel alternatif lyonnais pendant un an. A Varsovie, j’ai intégré l’Institut Français de Pologne pour un stage de quatre mois, où j’ai pratiqué la culture institutionnelle et la diplomatie culturelle, notamment en tant que coordinatrice du réseau d’instituts culturels européens EUNIC, dont l’Institut Français avait la présidence. A côté de ça, j’ai travaillé auprès de personnes âgées dépendantes et de personnes handicapées pour des job d’été : des expériences qui ont m’ont sensibilisée au concept de culture inclusive.

 

Zhao Keer Chloé
Zhao Keer Chloé

Très intéressée par les échanges culturels et artistiques franco-chinois, après mon licence de langue et littérature françaises à Shanghai, j’ai effectué un stage en tant que communicatrice événementielle et assistante d’artistes à Hangzhou dans une association franco-chinoise qui développe les projets personnels des artistes-professeurs français en Chine. Cette expérience m’a permis de connaître l’organisation de l’événement / exposition en pensant aux différences entre les deux pays. Dans le but d’approfondir mes connaissances dans le domaine de l’échange inter culturel, j’ai intégré dans le master DPACI pour obtenir une vision plus ouverte et développer mon esprit critique en France.

 

Berard Samy
Berard Samy

Ayant beaucoup côtoyé les sphères entourant la pratique musicale par ses lieux/moyens d’enseignement, de représentation, de diffusion, consommation etc… Je me suis par la suite plongé dans une approche plus théorique avec une licence de musicologie, dont la dernière année passée en échange avec l’Université De Montréal m’a permis de mettre un pied dans la recherche ethnomusicologique (discipline qui m’intéresse au plus haut point). Postuler au DPACI fut important pour moi afin d’acquérir des connaissances plus concrètes telles que les politiques culturelles, ainsi que pour sortir la tête de ma discipline en croisant les points de vue avec des acteurs venants de milieux différents. Mes questionnements majeurs tournent autour de deux thématiques assez simples : Comment sortir des modes de représentations classiques types « scène face aux spectateurs dans salle fermée » ? ; Comment relier l’utile, le social, à l’artistique en évitant les écueils classiques (populisme, élitisme, instrumentalisation etc…) et sans que l’un prime sur l’autre (pourtant tous compris dans la Culture )?

Chalendar Romain
Chalendar Romain

Je viens de St-Etienne mais je vis à Lyon depuis 5 ans. Après un premier passage par l’Université Lyon II en licence, je pars au Québec où je m'intéresse aux arts numériques et plus particulièrement au vidéo-mapping, que je lie avec ma passion pour les musiques électroniques. Pendant l’été 2017, je monte une association de Vjing (pour vidéo-Jockey, celui qui mixe en direct les vidéos projetées en accord avec la musique) avec laquelle je participe et organise des événements artistiques, musicaux et festifs dans la région.

 

Julou Maëlle
Julou Maëlle

Après deux années en Licence de Langues Littératures et Civilisations Etrangères à l'Université Rennes 2, j’ai réalisé ma dernière année à l'université d'Athènes. Cette capitale riche et diversifiée d’un point de vue artistique et culturel m’a donnée l’envie de contribuer à l’organisation d’une pièce de théâtre caritative mise en scène avec des réfugiés. Ma licence en poche, je suis partie travailler dans une association en Pologne sur un programme d’éducation à travers l’animation, les arts et l’interculturalité, grâce au service volontaire européen. Oeuvrer pour imaginer différents processus de médiation au sein d’une équipe internationale m’a vraiment passionné. J’ai ensuite travaillé avec des locaux en Lituanie sur les projets concernant la Capitale Européenne de la Culture 2022, en réfléchissant avec eux au potentiel de leur territoire. La transmission de savoirs à travers l’art et la culture m’attirant particulièrement, je prends beaucoup de plaisir à créer des jeux de pistes permettant aux personnes de découvrir un territoire ou certaines thématiques différemment, en impliquant des artistes dans le processus. J’ai ainsi poussé la porte du master DPACI pour acquérir des compétences pratiques et développer mon esprit critique sur les questionnements que soulève le monde artistique et culturel, à travers divers prismes de la société.

 

Malo Stanislas
Malo Stanislas

Salut, Je m’appelle Stanislas, j’ai 21 ans. Nantais de souche mais d’une mère Lituanienne, j’ai eu la chance de voyager avec mes parents étant petit, et d’être saxophoniste amateur pendant une dizaine d’année. Ayant réalisé un DUT Information et Communication à l’IUT de Lannion, je me suis tout de suite orienté vers le culturel, avec un stage au sein d’un théâtre associatif nantais : le charmant Théâtre du Cyclope. Je suis passionné par la musique et la culture Hip Hop dans son ensemble, c’est donc avec un immense plaisir que j’ai intégré l’équipe du webzine nantais Big City Life, qui organise également des évènements Hip Hop à Nantes. Mon parcours scolaire était alors plutôt centré vers la communication, ce stage a donc été pour moi l’occasion de découvrir le pan de la production évènementielle : programmation artistique, plannings, recherche de sponsors… J’ai donc naturellement poursuivi mes études en Licence Professionnelle, Communication et Commercialisation des Produits Culturels, à Issoudun durant laquelle nous avons organisé notre propre Festival : le Festival Et Soudain. Cette expérience m’a donné envie de poursuivre dans l’évènementiel, ce qui m’a poussé à intégrer l’équipe organisatrice d’un festival municipal promouvant les jeunes talents nantais : le Festival SPOT. J’ai pu ainsi asseoir des compétences de gestion, de production et de régie (être responsable d’un lieu ou d’une tâche durant un festival). Par ailleurs bénévole pour plusieurs associations, j’ai eu plusieurs expériences de régie ou en communication, par exemple au sein du Dub Camp Festival. Constatant que mon parcours était très franco-français, je me suis intéressé aux questions européennes, c’est pourquoi je me suis porté volontaire en service civique au sein de la radio européenne locale Euradio. C’est cette dernière opportunité qui m’a poussé vers les bancs du Master DPACI, je cherche à renforcer ma connaissance des systèmes culturels européens et français. A terme, j’aimerais ouvrir une structure capable de soutenir des artistes Hip Hop émergents, en les accompagnant dans leur développement artistique par le biais de la production d’albums, de spectacles et en leur fournissant une visibilité médiatique par le biais d’une webradio et d’une présence « maîtrisée » sur les réseaux sociaux. Bises Up, au plaisir de vous rencontrer autour d’un café pour vous parler de notre formation !

 

Vaissière Virginie
Vaissière Virginie

Licenciée de Lettres option internationale Italien Humanités à l’université Lyon 2 après une classe préparatoire de Lettres à Annecy j’ai, après l'obtention de mon diplôme, était stagiaire dans deux festivals de musique lyonnais et effectué un service civique. Assistante de production et responsable bénévoles dans les festivals de musique et de jazz en plus de nombreux bénévolats dans d’autres festivals lyonnais (Nuits Sonores, Gypsy, Evasion etc) ma mission de service civique consistait elle à mettre en place une exposition photo illustrant le quotidien des adhérents de l’Association Accueil Paysan dans une trentaine de pays. Lors de son vernissage à la Maison de l’International de Grenoble en septembre dernier, il a été évoqué de nouvelles expositions en Savoie et à Paris. L’année dernière fut également celle de mon admission au Conservatoire de Lyon en classe de chant lyrique que je pratique depuis 11 ans et de mon élection au CA du choeur des PhoniesPolies dans lequel je chante depuis 4 ans. Responsable notamment d’un dîner-concert avec un autre choeur l’an dernier, mes tâches sont aujourd’hui plus liées à la communication du groupe.

 

Brstina Dusica
Brstina Dusica

De nationalité serbe, âgée de 24 ans et ayant obtenu une licence en journalisme et communication à l'Université de Sciences politiques de Belgrade, j’ai continué mes études au CIEF (Centre international d'études françaises) à l'Université Lumière Lyon 2 en 2017, afin d’améliorer mes compétences en français et intégrer le Master DPACI. J’ai plusieurs années d’expérience dans le domaine culturel, dont deux très différentes, mais qui ont été très formatrices: l'une comme responsable du théâtre pour enfants au sein de l’établissement culturel Académie 28 et l'autre comme membre de l’organisation du festival international de la danse (Belgrade Dance Festival). J'espère que en sortant de ce Master j'aurais une image plus profonde sur les systèmes culturels tant en France qu’à l'étranger.

Cochetel Karine
Cochetel Karine

Après l’obtention d’un BTS Assistant de Gestion, j’ai décidé de partir un an à Athènes, en Grèce, pour effectuer deux stages dans les domaines de la danse puis des arts numériques. Cette expérience m’a alors permis d’intégrer la licence professionnelle Gestion de projets et structures artistiques et culturels à l’IUT d’Angers, que j’ai validée grâce à un stage à Bucarest en Roumanie, auprès de l’Institut français. Très intéressée par le développement de projets internationaux, j’ai donc intégré le master DPACI, dans l’objectif de consolider mes compétences en production, dans des structures souhaitant se développer à l’étranger.

 

Ladino Rojas Ana Milena
Ladino Rojas Ana Milena

De nationalité colombienne et toujours passionnée par le dialogue interculturel à travers l’art, je commence par faire une licence en philologie et langues (littérature, linguistique et culture) en Colombie. J’entrecroise ces études avec plusieurs projets que j’accompagne (comme le collectif culturel littéraire Gavia dans lequel nous publions des magazines littéraires et nous faisons des cercles de lecture et des colloques nationaux) ou que je conduit (comme la création d’un nouveau format de club de langue à travers différents arts ou la co-conception d’une compagnie de théâtre multilingue “La compagnie de l’étrange-T” qui s’intéresse à la construction collective et à la réflexion qui arrive lors du contact avec l’autre). Le théâtre a frappé ma porte à plusieures reprises: j'intègre plusieures troupes de théâtre tout au long de ma vie. Mon premier contact arrive pendant mon enfance, puis le lycée et l’université et finalement lors de la mise en place d’un atelier de théâtre francophone pour adolescents en tant que bénévole au sein d’une ONG marocaine. Élue Jeune ambassadrice de la Francophonie des Amériques à Winnipeg, au Canada en 2014 en tant que représentante de la Colombie, renouvelle aussi mon engagement envers la diversité et la convivialité linguistique, sociale et culturelle. En 2014-2015, j’effectue un stage au sein du Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France en Colombie, pendant lequel je porte une attention particulière à la concrétisation de projets culturels liés aux arts du spectacle et à la relation langue-culture-éducation. Après cette période d’études, je travaille comme professeur de langue et culture en France (en tant qu'assistante de langue en Charente Maritime) et en Colombie (comme professeur dans le réseau de l’Alliance Française de mon pays). Finalement, je décide de postuler au Master DPACI afin d'approfondir mes connaissances et développer des nouvelles compétences dans le domaine du management de projets culturels, des politiques artistiques ainsi que de la conduite de projets transversaux et internationaux.

 

Martinent Léa
Martinent Léa

Diplômée d’une licence d’Histoire de l’Art à la Sorbonne, ces trois années d'immersion dans des études à la fois générales et diversifiées m'ont amené à développer un intérêt particulier pour l'art contemporain et l’art public. Mes expériences de bénévolat dans des squats m’ont, en parallèle des études, beaucoup enrichi. J’ai, par la suite, réalisée une année de césure pendant laquelle j’ai travaillé six mois à Berlin dans une galerie d’art urbain. Cette expérience m'a donné le goût d'être au plus près des artistes, diffuser et promouvoir leurs œuvres et organiser les différentes expositions avec une composante internationale forte.  Ce stage m’a confirmé que l’espace public est facteur de rencontres, d’ouvertures et qu’il est essentiel de mettre en place des processus artistiques et culturels qui favorisent la participation des habitants, qui les amènent à penser et vivre l’espace urbain différemment. Suite à cela j’ai décidé de partir voyager sept mois au Népal, en Inde et en Iran, trois pays qui me tiennent tout particulièrement à cœur et que j’ai pu étudier en cours d’Histoire de l’Art. De ce voyage est né un projet photographique.
Verdeil Lucie
Verdeil Lucie

C’est une histoire de famille et une curiosité depuis l’enfance pour les diverses formes d’expression artistique, pour le théâtre, l’espace muséal et ce qui s’y joue, la visite d’atelier, l’opéra, la musique, la danse,... Après un DUT Information-Communication passé à l’IUT de Besançon, et notamment un stage de fin d’étude passé au Festival International des Nuits d’Afrique de Montréal, je décide de partir étudier à l’étranger. Je passe alors un DUCIS (Diplôme Universitaire de Communication Internationale Spécialisée) en un an à l’université de Chypre. Je découvre une nature et une culture magnifique et saute sur l’occasion pour voyager en Turquie et en Israël. Lors de cette année d’étude je m’intéresse de plus en plus au secteur culturel et me projette professionnellement : je mène une recherche sociologique qui traite du rapport des Chypriotes à l’art, notamment à l’art contemporain. Le sujet me passionne et me permet de rencontrer des acteurs de la vie culturelle et artistique chypriote. A mon retour en France je m’inscris à l’IUT Bordeaux-Montaigne dans une Licence Pro de Conception de Projets et Médiation Artistique et Culturel (CoMédiA), une fois diplômée je deviens chargée de communication et d’action culturelle en service civique pour un bureau de production et diffusion de spectacles de cirque contemporain. Je me passionne pour l’accompagnement d’expressions artistiques et m'intéresse de près aux enjeux de résidences artistiques internationales et de ce qu’elle produisent sur la création.

 

M1-M2 2017-2019

Étienne Andrzejewski
Étienne Andrzejewski

Ma rencontre avec le monde du spectacle remonte à mes dix ans, lorsque j’ai fait du théâtre pour la première fois et c’est tout naturellement que j’ai suivi durant trois ans, l’option théâtre proposée par le Lycée de l’Image et du Son d’Angoulême. L’envie de poursuivre des études dans la communication culturelle en a découlé et je me suis inscrit à l’IUT de La-Roche-Sur-Yon pour poursuive le DUT Information-Communication.

Mon attrait pour le spectacle vivant s’est ensuite affirmé lorsque j’ai intégré la licence professionnelle Métiers de la Médiation Culturelle Appliquée au Spectacle Vivant dispensée par l’Université de Rouen.

Après l’obtention de ma licence, j’ai effectué un tour du monde dans le cadre du PVT, un visa qui permet de voyager et de travailler dans un pays. Dans le but de découvrir une autre culture et de renforcer mes compétences en anglais, j’ai choisi de vivre pendant neuf mois en Nouvelle-Zélande

Tanina Bolze-Cherifi
Tanina Bolze-Cherifi

Tanina Bolze-Cherifi

Fanny Dessaix
Fanny Dessaix

Titulaire d'une licence Information Communication en parcours Culture, Médiation et Numérique, j'ai eu l'occasion d'avoir des expériences professionnelles dans la culture lors de stages et bénévolats. Passionnée de cinéma, j'ai réalisé deux courts-métrages et participé à des tournages en tant que photographe plateau. J'ai également eu l'occasion d'être chargée de communication pour l'association Space Opéra dans le cadre du projet Le Murmure des Statues . J'ai participé à la création d'un festival (PygmaLyon) durant ce stage. Je suis maintenant en première année de Master Développement de Projets Artistiques et Culturels Internationaux.

Tereza Kašparová
Tereza Kašparová

Diplômée du baccalauréat en 2013 au Lycée de Pierre de Coubertin à Tábor en République tchèque, elle a continué ses études de licence à l'Université de Bohême du Sud, en filière Langue française pour les affaires internationales et européennes. Dans le cadre de ses études, elle a saisi l'occasion d'obtenir un double diplôme en passant la troisième année à l'Université de Bretagne-Sud à Lorient et en étudiant les Langues Etrangères Appliquées, parcours Anglais-Allemand. Elle a enchaîné avec un stage dans une association culturelle à Paris qui a duré 1 an (6 mois d'Erasmus stage et 6 mois de Service Civique). Elle a obtenu ses diplômes de licence en 2017 et elle commence le Master 1 de Développement de Projets Artistiques et Culturels Internationaux.

Natalia Petrus Da Silva
Natalia Petrus Da Silva

Natalia Petrus Da Silva

Zhi Zhuo YANG
Zhi Zhuo YANG

Zhi Zhuo YANG

Marie-Line Arragon
Marie-Line Arragon

J’ai découvert la gestion de projets culturels grâce à un stage dans le service production de l’Opéra de Saint-Etienne. J’ai ainsi décidé de faire l’IUT GACO Arts (avec des horaires aménagés pour permettre une pratique artistique intensive). J’ai pu vivre beaucoup d’expériences :

  • Stage en production avec le Quatuor Debussy
  • Projet Tutoré avec l’organisation d’une installation pour la Fête des Lumières
  • Echange de quatre mois au Québec
  • Stage en coordination au festival La Tour Passagère.

Ensuite, j’ai fait la 3ème année de licence de musicologie durant laquelle j’ai donné de nombreux concerts. Plus tard, j’ai pour but de travailler dans un festival de musique classique ou dans un Opéra."

Clothilde Buscato
Clothilde Buscato

Animée depuis toujours par les arts du cirque, je me suis rapidement intéressée aux autres formes d’expressions artistiques. Dès le début de mes études universitaires, j’ai consacré la totalité de mes travaux aux arts du cirque et de la rue. Analysant dans un premier temps la place singulière du spectateur dans ces arts, je me suis tournée progressivement vers l’exploration des enjeux de la médiation culturelle et la mise en place de projets artistiques et culturels participatifs.


J’ai dans un premier temps suivi un DUT « d’animation sociale et socio-culturelle » puis j’ai complété ma formation par une licence professionnelle en « médiation culturelle et développement de projets en danse et cirque » puis j’ai commencé un master en « communication culturelle » pour enfin atterrir en master DPACI.

Tisser des liens et co-construire des passerelles sont mes motivations professionnelles, avec pour but de favoriser les démarches d’ouverture à la culture et aux arts, à travers des projets accessibles et porteurs de sens.

 

Mélissa Douville
Mélissa Douville

Melissa a obtenu sa licence en Anthropologie et Linguistique en 2013 à New York, avant de venir en France pour apprendre le français et devenir enseignante d'anglais et de culture anglophone. Après plusieurs expériences en tant que professeure, elle s'est dirigée vers les métiers de la culture et a travaillé ainsi, dans un musée d'art et une Alliance Française et dans une auberge de jeunesse où elle travaille encore. Illustratrice à coté de ses études, elle s’intéresse beaucoup aux arts visuels et aux croisements entre art, science, et technologie. Elle souhaite intégrer des centres d'art pluridisciplinaires qui incorporent un aspect social pour aider les gens à travers l'art et la créativité.

Sonia Nikitin
Sonia Nikitin

D‘origine franco-allemande, j‘ai intégré un cursus binational et bilingue lors de ma licence. Ces études, aux deux universités à Weimar et Lyon, m’ont permis de considérer et de penser les enjeux de communication et des médias dans deux cadres culturels différents afin d‘obtenir un double diplôme (Licence Information-Communication et Bachelor of Arts Medienwissenschaften). Lors de la contribution à l’organisation de différents événements et festivals j’ai approfondi mes connaissances dans l’événementiel culturel. Un stage à la Ville de Lyon m’a également permis de développer un intérêt renforcé pour l’éducation artistique.

Lola Rodamel
Lola Rodamel

J’ai obtenu une licence d’Information-Communication, spécialisation Culture, Médiation et Numérique. J’ai réalisé mon stage de L3 à l’association agend’Arts où je travaille encore actuellement. Il s’agit d’une salle de spectacle qui organise cinq soirées par semaine, prioritairement de la chanson mais également du théâtre, des conférences/spectacles, des scènes ouvertes… L’association sert également de lieu de résidence pour des artistes et de local mis à disposition pour différentes activités. Au sein de l’équipe permanente, j’apporte ma contribution au travail de communication web, d’administration et aux soirées en elles-mêmes (accueil artistes/publics, billetterie, service au bar, etc.).

Matthieu Barreira
Matthieu Barreira

Matthieu Barreira

Xuedi Chu
Xuedi Chu

Xuedi Chu

Laura Ferrero
Laura Ferrero

Laura Ferrero

Dounia Omar
Dounia Omar

Dounia Omar

Juan Andrés ROJAS CASTILLO
Juan Andrés ROJAS CASTILLO

Après avoir étudié la communication spécialisée dans le développement durable et le journalisme culturel, j’ai choisi de me tourner vers les stratégies de management innovant (méthodologie SIT: Systematic Inventive Thinking). Passionné par ces métiers, je m’attache à comprendre les différents enjeux des modèles économiques de demain, ainsi que la circulation des informations. J’ai accumulé 4 ans d’expérience dans la gestion des communications stratégiques, les relations publiques, la médiation culturelle, et en tant que porte-parole pour des institutions culturelles, organisations à but non lucratif et fondations d’entreprises.

Salome Besse
Salomé Besse

Passionnée par la francophonie, j’ai étudié les matières littéraires en classe préparatoire avant de me tourner vers un double cursus en philosophie et école de commerce. Par la suite, j’ai occupé le poste de chargée de projets puis responsable de programmation au Centre français de Hamilton, en Ontario (Canada) pendant presque trois ans. Mes missions consistaient à coordonner les saisons artistiques pluridisciplinaires, le festival FrancoFEST  et les programmes culturels pour adultes et enfants, de la programmation aux stratégies de financement, en passant par la communication.

Mon projet professionnel s’inscrit dans la promotion de la francophonie à l’international, et plus particulièrement grâce aux arts du spectacle.

Nicolas Caussade
Nicolas Caussade

Ouvert au monde de l'art et de la culture depuis toujours, j'ai eu l'opportunité de travailler ces domaines dans un cadre théorique puis pratique au cours d'une licence information-communication, que j'ai commencé à l'IAE Savoie Mont Blanc d'Annecy avant de venir faire la L3 à l'Université  Lyon 2. C'est durant ma troisième année, spécialisée en communication culturelle, que j'ai pu mettre en pratique mes acquis au cours d'un stage en communication au sein de l'école de théâtre d'Arts en Scène, me confortant dans ma volonté d'orienter mon projet professionnel dans le domaine de la direction de projet culturels. 

Paloma Hernandez
Paloma Hernandez

Née au Mexique  j'ai eu l'occasion de participer comme stagiaire dans diverses festivals culturels et foires du livre dans mon pays, ce qui m'a permis d'orienter ma carrière professionnel vers ce domaine. De plus, mon interés pour le milieu artistique m'a amené à prendre part à de divers forums d'études visuelles. J'ai ainsi réalisé un stage de recherche à la Faculté des Beaux Arts de Grenade. Par ailleurs, sur le plan professionnel, j’ai eu l’occasion de travailler dans le domaine de la gestion culturelle à la Maison de Culture de l’État de Mexique mais également comme rédactrice dans la section culturel d'un journal hebdomadaire. Mes centres d'intérêt sont la coopération international, le développement de territoires et les arts visuelles.

Cécile Perrichon
Cécile Perrichon

Cécile Perrichon

Lisa Weill
Lisa Weill

Je m’appelle Lisa Weill, j’ai fait à Strasbourg une Licence d’Arts du Spectacle – Cinéma et une Licence de Psychologie en parallèle que j’ai terminée par un Erasmus à Vienne (Autriche). A côté de mes études, j’ai travaillé au MAMCS en tant que responsable du Stand Educatif, fait un stage au Centre culturel franco-allemand de Karlsruhe, été scripte sur des tournages, fait de la surveillance et présentation d’expositions au Hall des Chars, été bénévole sur différents festivals de musiques actuelles, de cinéma et d’arts de la rue. J’ai aussi réalisé un documentaire seule en Australie sur L’art aborigène, une art-thérapie spontanée ? et je prépare un nouveau projet sur le thème de l’éducation au Danemark. J’ai une appétence particulière pour les collaborations européennes, notamment entre la France et l’Allemagne.

M1- M2 2016-2018

Laura Audibert
Laura Audibert

Après une licence en Journalisme, qui ma permis de développer mon intérêt pour les médias et leurs discours, c'est ma curiosité pour les arts et leur diffusion qui m'a fait pousser la porte du Master DPACI. Là j'ai pu éveiller mon enthousiasme pour les tiers lieux, les nouvelles formes de création dans l'espace public et en milieu naturel, les innombrables interactions entre arts, cultures et faits sociétaux... Très inspirée par la diversité du street art, j'écris régulièrement pour Graffiti Art Magazine ; aujourd'hui je participe à la relance de l'association du Master, RENCART, et cherche toujours de nouvelles expériences culturelles dans lesquelles me plonger à cœur ouvert !

Alexis Chave
Alexis Chave

Actuellement en Master 2 Développement de Projets Artistiques et Culturels Internationaux, j’ai d’abord complété une Licence en Sciences Humaines et Sociales avec une mention Information et Communication avec pour spécialisation la Communication des Organisations. Attiré par la dimension du business, j’ai décidé de partir pour une durée d’un an en Suède dans le cadre du programme d’échange Erasmus+ afin de mener à bien un Master of Business Administration à Malmö University. Bien que l’ensemble de mon expérience soit varié, son point central est la musique. J’ai commencé à forger mon expérience en 2012 à travers plusieurs studios d’enregistrement à Lyon, à Los Angeles et en Suède. Mon projet professionnel est de m’établir aux Etats-Unis en évoluant dans l’industrie de la musique et du cinéma en exerçant en tant que promoteur et producteur à l’échelle internationale.

Jean-Vincent Digbe
Jean-Vincent Digbe

Je suis ivoirien, comédien, metteur en scène, animateur culturel et par la force des choses devenu promoteur de spectacles. J’ai bien envie d’approfondir mon apprentissage dans le domaine du management des arts scéniques, afin de proposer de nouvelles choses dans le paysage artistique ouest-africain. Je pense pouvoir atteindre cet objectif à travers cette formation en master DPACI.

Alexiane Lacourarie
Alexiane Lacourarie

Après l’obtention de ma licence d’Information-Communication, en option Communication Culturelle, à l’Université Lyon II, j’ai intégré le Master DPACI. J’ai effectué cette première année de Master au sein de l’Université Autonome de Barcelone dans le cadre d’une mobilité internationale. Mes expériences professionnelles coïncident avec mes centres d'intérêts, c’est-à-dire les musiques actuelles et les arts visuels.

2015 : Bénévolat au sein du festival Les 24 heures de l’INSA (Villeurbanne)

2016 : Stage en tant que Chargée de Communication au Musée Municipal Paul-Dini (Villefranche-sur-Saône)

2017 : Bénévolat au sein du Festival Les Jeudis des Musiques du Monde (Lyon)

Maximilian Markowsky
Maximilian Markowsky

Maximilian Markowsky

Sébastien Ravanel
Sébastien Ravanel

Après quelques années d’errement à étudier le droit, c’est une réorientation en information-communication qui me fit “décliquer”. Essentiellement grâce à un cours sur l’économie et le marché de l’art puis un stage en commissariat d’exposition en cinéma d’animation fini de me confirmer dans mon orientation vers les métiers de la culture.

Aujourd’hui, après plusieurs stages, une licence spécialisée en communication culturelle, et une excellente formation en développement de projets culturels, je cherche ma place autour des questions de politique et d'entrepreneuriat (culturel·le·s) au niveau local et international.

Eric Thomas
Eric Thomas

Après des études dans le tourisme, j’ai choisi d’évoluer dans mes secteurs de prédilection à savoir la culture et la communication. Fort de plus de quinze années d’expériences professionnelles dans l’action culturelle au sein de structures publiques (Direction de la culture, mairie de Clermont-Ferrand) ou privées (Festival les Rendez-vous de l’histoire de Blois), en France et à l’étranger (expériences au Canada et Cambodge), j’ai décidé d’intégrer le master pour acquérir des connaissances en matière de coopération culturelle internationale dans le but de diriger un équipement culturel français à l’étranger.

Maria Basallote
Maria Basallote

Parcours étudiant :
Master en Direction de Projets Artistiques et Culturels Internationaux par l’Université Lumière Lyon 2 (France).
« Grado » (licence de 4 ans) en Beaux-arts par l’Université de Séville (Espagne), avec une année d’échange à l’Université Complutense de Madrid et une autre à l’Université Paris 8.
Expérience pro :                                                        
Stage en Médiation Culturelle, Documentation et Communication (du 10 janvier au 11 Avril 2017) : stage réalisé au Centre Cívic Can Felipa d’El Poblenou (Barcelona, Espagne) dans le cadre académique du Master 1 DPACI.
Stage en Médiation Culturelle (du 29 Mars au 17 Avril 2016) : stage réalisé à la Maison des Arts de Créteil (île de France) durant le Festival International « EXIT » et dans le cadre académique de la licence en Beaux-arts.

Marc Delalonde
Marc Delalonde

Après une Licence d'Histoire obtenue à l'Université de Rouen et terminée à l'Université de Salamanque, j'ai réalisé un DU à distance à l'Université Paul Valéry de Montpellier tout en vivant à Dublin où je travaillais pour la compagnie de jeux vidéos Activision. J'ai ensuite réalisé un Master recherche (European Master in Classical Cultures) à Toulouse (M1) et Athènes (M2) dont le mémoire est en cours de publication. Après avoir travaillé au Athens Digital Arts Festival en tant que responsable des relations internationales, j'ai intégré le Master 2 DPACI et, parallèlement, j'ai été programmateur bénévole pour l'Association Végétarienne de France dans le cadre de l'événement « Marché Karma ».

Marion Eglaine
Marion Eglaine

Cruciverbiste débutante, lire quatre livres en même temps, cuisiner des gâteaux noix-chocolat tout en écoutant des vinyles sont des activités que je mène avec brio.

Après deux ans en Information Communication à Lyon 2 et une troisième année d'études au Canada, j'ai rejoint le Master DPACI.

Ma curiosité se reflète dans mes expériences professionnelles : service culturel, compagnie de théâtre et association de cultures urbaines ont été mes terrains d'apprentissage de ces dernières années. Désormais, je me passionne pour la question européenne et souhaite donner une dimension internationale à mes futures expériences, pour lier ma passion pour le voyage avec ma vie professionnelle.

Vincent Le Herbe
Vincent Le Herbe

C’est après avoir obtenu la double licence « Droit – Science politique Relations Internationales » à Lyon 3 que je choisis de poursuivre mes études dans le secteur culturel et artistique. J’intègre le master DPACI après un an de service civique et de nombreuses missions bénévoles en concerts et festivals.

2016
     - Service civique – Jack Jack, salle musiques actuelles (69)
     - Programmateur / régisseur d’une scène – festival Festbouc (69)

2017
     - Stage pôle production – festival Détours de Babel (38)
     - Organisation concerts « True Lyon Crew - Social Club » avec des collectifs electro (69)

2018
     - Stage pôle administration – Nuits Sonores / European Lab (69)

Jana Omelkova
Jana Omelkova

Avant d’intégrer le master DPACI, j’ai obtenu un master en Enseignement de la langue et littérature françaises en République tchèque. Après avoir passé un semestre en Erasmus à Dijon, je suis retournée en France pour intégrer la licence en Langues étrangères appliquées (anglais-russe).

Parallèlement à mes études, j’ai travaillé comme chargée de mission au service Europe - International du GIP-FTLV de Bourgogne lors de laquelle j’ai recherché des partenaires pour un projet européen de mobilité des enseignants de la formation professionnelle dans le domaine des métiers d’art. En juin 2017, j’ai effectué un stage sur le poste d’assistante de production et d’administration de la Fête du Travailleur Alpin à Grenoble.

Pour l’avenir, je suis intéressée notamment par la coopération internationale et la production.

Vincent Remy
Vincent Remy

Musicien depuis dix ans et cinéphile, c’est en accord avec ma passion que j’ai poursuivi mes études en Master DPACI après une licence en Sciences de l’Information-Communication à l’Université Lumière Lyon 2. Après avoir exploré le domaine du cinéma et celui du théâtre public à travers mes stages à la CinéFabrique et au Théâtre du Vellein, je m’intéresse aujourd’hui aux questions de gouvernance et de modèle économique des salles de musiques actuelles, dans lesquelles je souhaite poursuivre mon projet professionnel.

Camille Viguié
Camille Viguié

Titulaire d’une licence de droit à l’Université de Nanterre Paris X, j’ai toujours eu une pratique artistique amateur (15 ans de danse contemporaine et 7 ans de théâtre). J’ai donc axé mes études en ce sens, validant une L3 de lettres modernes parcours médiation culturelle. A l’issu de cette formation, j’ai fais un stage au Théâtre Aux Ecuries à Montréal. J’ai ensuite intégrée le Master DPACI à Lyon 2. J’ai pu faire un stage en diplomatie culturelle à l’Alliance française de Turin (Italie). Enfin, le M2 me donne l’occasion de repartir à Montréal pour un stage de fin d’étude en production au Festival International des Nuits d’Afrique mettant en avant la promotion des musiques du monde.

 

Louise Brogly
Louise Brogly

Louise Brogly

Théophile Demolin
Théophile Demolin

Avant d’intégrer le Master DPACI, j’ai eu l’opportunité de partir en mission de service civique d’un an, au sein de l’association Projeter Sans Frontières en Colombie. J’ai pu mettre en place des activités et événements artistiques à destination de populations défavorisées dans un quartier du sud de Bogotá. Passionné de musique, je souhaite aujourd’hui participer à sa promotion et sa diffusion, en intégrant des projets originaux et créatifs. J’ai en 2017 fait un stage de 3 mois au sein du label argentin ZZK Records et je participe activement à un projet de presse musicale et d’organisation d’événements, LDC Musique.

Pauline Grosset
Pauline Grosset

Avant d'intégrer le Master DPACI, j'ai obtenu une licence Lettres Modernes/Science Politique, que j'ai achevé avec un semestre à Rome. En parallèle de mes études, je travaille au Théâtre National Populaire de Villeurbanne.

Après mon stage au Centre Jacques Cartier je m'intéresse également à la coopération culturelle internationale, notamment entre les villes.

Aujourd'hui j'aimerai participer à la production et à la programmation de projets artistiques dans le domaine du spectacle vivant et/ou du cinéma.

 

Soledad Logreco
Soledad Logreco

Soledad Logreco

Mathilde Orgebin
Mathilde Orgebin

Après avoir passé deux années en Infocom dans la ville de Montpellier, j’ai décidé de partir à Lyon en L3 Journalisme. C’est après cette dernière année de licence que je suis partie 8 mois en Amérique du Sud pour faire des volontariats en Argentine et au Chili dans le domaine du développement social et des initiatives citoyennes. C’est à ce moment là que je me suis rendue compte de ma réelle attirance pour la CULTURE dans ses deux sens du terme : Culture en tant que production issue de la terre (intérêt pour la permaculture et les modes de consommation durables et éthiques), et la Culture au sens anthropologique et artistique.

J’ai alors postulé pour le Master DPACI, et me voici ici ! Youpi !

Lors de ma première année de Master, mon goût pour les Arts de la Rue et les Arts du Cirque contemporain s’est accentué, et j’ai pu réaliser des stages dans ces domaines artistiques tout au long de l’année 2017.

Léna Seux Peysonnel
Léna Seux Peysonnel

Fan inconditionnelle de Pierre Bourdieu, grammar nazi à mes heures perdues, j'aime me lancer dans trois sujets de mémoire en même temps pour patienter entre deux séances de yoga. Toujours mon dictionnaire étymologique à porter de main, je me passionne aussi pour la linguistique et la sociosémiotique. Plus sérieusement, je suis officiellement diplômée de licence de Sciences de l'Information et de la Communication depuis 2016. J'ai ensuite intégré le master après plusieurs expériences dans le secteur culturel, notamment aux Nuits de Fourvière et au Musée Gallo-Romain de St-Romain-en-Gal. Dans le cadre du Master, j'ai pu travailler sur le salon professionnel Babel Med Musique en tant qu'attachée de production, et me dirige actuellement tout droit vers Montpellier pour rejoindre (avec grand enthousiasme!) les équipes d'illusion&macadam. Enfin, j'aime les cheese-cakes, le Jazz et lire sur la plage.

Xinyi Wu
Xinyi Wu

Née chinoise, et lyonnaise adoptée depuis 2012, la première chose que je peux vous dire c’est que je suis épanouie dans cette ville. Étant une fille très curieuse, j’ai un peu la passion pour tout et depuis toujours, j’essaie donc de suivre mon cœur et faire ce qui me plaît. Pour voir un peu le monde qui est à l’autre côte du continent, pour connaître une autre culture, une autre langue, je suis partie en France. Après une formation de français puis une licence d’anglais, dont un an passé à Londres, je me suis réorientée vers la culture.

Alors pourquoi la culture, j’ai toujours eu un grand amour pour la littérature, la musique, le cinéma, la peinture, le voyage, etc. C’est après ma participation dans une performance théâtrale/poétique – Les Passeurs d’Europe (dans laquelle j’ai été lectrice et assistante en mise en scène), je me suis rendu compte que si je devais résumer, ce qui m’intéresse c’est l’alchimie que l’on trouve dans la diversité culturelle et les échanges humains. De plus entant que chinoise à l’étranger, je suis encore plus consciente de l’importance de la rencontre et le dialogue interculturelle. Moi voilà, dans le master DPACI, la création artistique culturelle, c’est ce que je veux faire !

Pour le futur, je n’ai aucune idée de ce que je deviendrai, mais je souhaite pourvoir profiter de ce que je suis, ce que j’ai vécu, ce que j’ai appris à faire dans cette formation dans la production des événements pluridisciplinaire et internationaux. Cela paraît grand à dire mais je crois qu’un monde où les gens de différentes cultures peuvent se connaître et se comprendre serait un monde meilleur.

Coralie Burtin
Coralie Burtin

Après une Prépa Littéraire et une L2 Information-communication à l’Université Lyon 2, j’ai fini ma licence en mobilité Erasmus au nord de la Grèce en Multimedia Communication. Je suis passionnée de spectacle vivant depuis le collège, c’est ce qui m’a poussé à candidater pour le master DPACI que j’ai intégré en septembre 2016.

J’ai par ailleurs des expériences en tant que bénévole aux festivals Villeneuve-en-scène et Chalon dans la Rue. Pour mon stage de M1, en 2017, j’ai passé 4 mois auprès de la compagnie ACTA qui fait des spectacles Jeune et Très Jeune Public et organise une Biennale Arts, Spectacle vivant et Petite enfance.

Les différents travaux que j’effectue dans le cadre du master concernent le jeu : la Médiation ludique, les jeux de société, les jeux vidéo…

Cécile Demornex
Cécile Demornex

Cécile Demornex

Souhir Hamzaoui
Souhir Hamzaoui

Actuellement en Master 2 en Développement des Projets Artistiques et Culturels à l’Université Lumière Lyon 2, j’ai fait des études de Scénographie en Licence Appliquée (en Tunisie), et en Maitrise (Syrie) ainsi qu’un diplôme de Master recherche en théâtre et Art de Spectacle (Tunisie).

J’ai une expérience de 4 ans dans l’événementiel en tant que coordinatrice et directrice adjointe dans le département technique, ainsi que deux ans d’expérience dans la coordination générale du Festival International de Hammamet-Tunisie. Depuis Septembre 2016 je suis la régisseuse générale d’une troupe syrienne de théâtre, et avec laquelle je suis en tournée internationale (« Alors que j’attendais », de Omar Abusaada et Mohamed Al Attar).

Suzzana Magalhaes
Suzzana Magalhaes

Suzzana Magalhaes

Léa Ougier
Léa Ougier

J’ai toujours eu une affinité avec le domaine des arts visuels, sortant d’un bac littéraire option art plastique, je me suis ensuite dirigé vers les beaux-arts de Nancy.

J’ai pu acquérir une méthodologie de recherches et de conceptions pendant mes 3 ans études aux beaux-arts. Par la suite j’ai profité d’une opportunité d’ouverture à des projets culturels internationaux, grâce à mon année d’échange universitaire : en Animation et recherche culturelle à l’UQAM, à Montréal. Cette expérience enrichissante m’a confortée dans l’envie de poursuivre ma formation dans le montage de projets culturels. C’est pourquoi j’ai intégré le Master direction de projets culturels et artistique internationaux, de Lyon 2.

Adèle Teutsch
Adèle Teutsch

Du cirque, de la cuisine, de la patience et 7 années post-bac passées entre l’Allemagne et la France, entre les études et des stages prenants.

En cuisinant pour les entraîneurs d’une école de cirque Abrax Kadabrax () à Hambourg, j’ai découvert le rythme soutenu d’une pédagogie à l’écoute des enfants.

En étudiant en licence entre l’Université Lumière Lyon II et la Bauhaus Universität Weimar les Sciences de l’Information et de la Communication, j’ai développé mes capacités d’adaptation et mon intérêt pour l’analyse du discours.

En gardant contact avec les anciens étudiants de la licence Europäische Medienkultur, j’ai profité et organisé des rencontres interculturelles enrichissantes.

En me penchant plus sérieusement sur les arts du cirque durant le master, j’ai profité à fond d’un stage à l’école de cirque Klatschmohn de Halle an der Saale.

Pour la suite, la coordination du Festival Perspectives à Sarrebruck me donnera certainement envie de continuer dans la voix des arts de la scène pour un public franco-allemand.